le Manipularium

Fabrique de culture des arts de la marionnette en sud Île-de-France

Compagnie

Les résidences d'artistes

Le « Manipularium » met en place un programme d'accueil en résidence de création et d’accompagnement des marionnettistes professionnels, conventionné par le ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), le conseil régional d'Île-de-France, avec le soutien de nos partenaires institutionnels territoriaux en Essonne.

En 2016 nous accueillons

Compagnie L'Alinéa / Brice Coupey , comédien-marionnettiste.

Comédien, formé au conservatoire régional de St Denis et aux cours André Lambert, en parallèle d'une licence en Histoire de l'Art, Brice Coupey se frotte aussi à l'art de la rue et du cirque (jonglerie, acrobatie, clown).

Formé à l'art de la marionnette par Alain Recoing en 1998 au Théâtre Aux Mains Nues, il se tourne vers les auteurs contemporains, notamment V.Novarina, G.Aufray, O.Pamuk, J.Saramago, M.Visniec, F.Rouby, M.Kenny... avec les Cie D. Houdart J. Heuclin, Cie Contre ciel, Théâtre Qui, Théâtre Sans Toit, Papier Théâtre, Cie de l'Arcade.

Il développe ses propres créations au sein de la compagnie l'Alinéa, et y poursuit un travail particulier liant marionnette et musique ainsi que marionnettes et textes d'auteurs contemporains.

Ses créations interrogent la marionnette en tant que « miroir de l'homme » dans sa grandeur et ses travers.

« Assoiffés » de Wajdi Mouawad / Note d'intention

Le texte de Wajdi Mouawad traite de la question du choix par le prisme de l'adolescence. De la difficulté à engager sa vie dans une société qui formate à la laideur du quotidien plus qu'elle n'accompagne vers la réalisation de soi, vers la beauté. Trois personnages se heurtent à cette question, naviguent d'un temps du récit à l'autre - passé, présent, futur - sans logique apparente, et trouvent une voie par le biais de la création.

Norvège : L'enfance a peur du noir depuis la nuit des temps.

Mais justement, je ne suis plus une enfant et je peux choisir pour moi.

Et pour moi, je ne veux pas vivre dans la laideur.

Dans le spectacle, ces trois temps sont transposés chacun dans une technique spécifique. La marionnette symbolise le passé, le jeu des comédiens symbolise le présent, la vidéo, diffusée sur des écrans, symbolise les futurs.

Les trois personnages sont incarnés par les trois interprètes au plateau, eux-mêmes représentés dans chacune des techniques. Chaque scène est déterminée par un temps et donc traitée à partir de la technique idoine, soutenue, en mode mineur, par les deux autres techniques.

Ce choix dramaturgique permet de mettre en jeu, au plateau, l'idée selon laquelle chacun des trois temps modifie l'autre : le passé détermine le présent, le présent agit sur le futur et la projection du futur oriente les choix présents. Je suis donc seul responsable de ce que j'étais, suis et serai.

« Pourquoi te plains-tu du destin ? Plains-toi plutôt de tes propres actes ». Saadi

Brice Coupey à présenté en février 2015 une première étape de réflexion devant des programmateurs et acteurs culturels au Centre Cuturel Baschet

de Saint-Michel-sur-Orge, lors de la tenue des plateaux de l'Essonne « Attention travaux ! » organisés par le conseil départemental de l'Essonne .

La prochaine étape de résidence au « Manipularium », se fera en février 2016.

Compagnie XZART / Michel Rosenmann , Metteur en scène-marionnettiste.

Après des études de Théâtre et de Littérature, il travaille à la mise en scène depuis 1982, tant pour les adultes que pour le jeune public, en France mais aussi en Russie. Il a été l'élève de Jim Henson (le créateur du Muppet show) et de Tadeusz Kantor (un célèbre metteur en scène polonais). De 1990 à 2006 il a été directeur artistique d’une compagnie implantée et depuis 2003 il dirige XZART.

Il a de nombreuses réalisations à son actif. Certains de ses spectacles comme « un petit frère pas comme les autres » ont fait le tour du monde. Il travaille aussi bien dans le domaine de la création contemporaine que dans les registres classiques, aussi bien avec des marionnettes qu’en théâtre dramatique.

C’est ainsi qu’il a pu monter un opéra contemporain avec les Percussions de Strasbourg en utilisant le théâtre d’ombres, Le Malade Imaginaire de Molière en Russie qui mélange des acteurs et des marionnettes ou encore un spectacle jeune public au théâtre de Marionnettes de Shanghai en Chine.

Ses spectacles ont participé à de nombreux festivals à travers le monde.

Heavy metal Puppets - « the Death of love »

Michel Rosenmann a deux passions: les marionnettes qu'il pratique professionnellement depuis 34 ans et le heavy metal qu'il écoute depuis de nombreuses années. Il fallait donc que ces univers se croisent, c'est chose faite à travers THE DEATH OF LOVE.

L'idée vient d'une demande régulière des festivals internationaux auxquels Michel participe, celle d'un spectacle personnel, sans texte, destiné à faire partager son univers.

Si il y a un univers qui fascine le public, c'est bien celui des marionnettes à fils de part son apparente difficulté et de part la dextérité demandée tant pour la conception que pour la manipulation et si il y a une musique qui impressionne c'est bien le heavy metal.

Michel Rosenmann et la compagnie XZART, serra en résidence au « Manipularium » en mai et juin 2016. La création est prévue en 2017

Compagnie Viens voir en face / Aurélie Mest , metteuse en scène.

La compagnie Viens Voir en Face est née en mai 2013 de la réunion de deux projets de théâtre hors les murs: La Ronde des Dépités, farce engagée pour la condition féminine avec les mots de Molière, et Les facéties de Sésame, travail d’atelier avec des personnes autistes. Se reconnaissant dans l’idée d’un théâtre ouvert, citoyen, métissé, partagé, elle a monté des projets avec des communes, des centres sociaux, des établissements scolaires et des lieux du patrimoine.

L’équipe artistique œuvre à la définition de son écriture scénique. A la recherche d’un certain état d’esprit de simplicité, d’humilité et d’un rapport direct avec le public, elle se sent proche des familles des arts de la rue, de la marionnette ou du clown. La recherche, conduite par Aurélie MEST, porte actuellement sur corps, texte et objet et clarinette, avec deux projets en développement : Mes Beaux Oiseaux, une déambulation poétique écrite pour les Monuments Nationaux, et Peer Gynt, un projet plus "lourd", destiné aux salles équipées

« Peer Gynt » d'Henrik Ibsen / Note d'intention

Lyrique, fantastique, démesuré, ce « poème dramatique en 5 actes », avec ses 50 personnages, ses montagnes, ses torrents, ses déserts, ses chevaux, ses cochons et ses trolls était initialement une pièce destinée à la lecture. C’est une fable poétique, incongrue et parfois grotesque qui emprunte à la mythologie norvégienne. Elle s’attache aux pas d’un jeune fanfaron, vaurien, incapable, mais qui possède le don de transformer la réalité par ses mensonges. Sa vanité et son ambition le mèneront à passer à côté du bonheur.

La compagnie Viens Voir en Face souhaite se plonger dans ce texte sublime, le mastiquer, le tordre, le digérer et proposer une forme courte d’environ 1h30, pour quatre comédiens et un clarinettiste, avec un travail sur le masque et la marionnette. Elle rêve d’une parole vibrante et d’une approche corporelle chorégraphique. Elle travaillera sur la naissance de la légende au sein du quotidien, sur la vérité et le faux-semblant, sur l’illusion et le réel.

http://viensvoirenface.com/spectacles-3/peer-gynt/

La compagnie Viens voir en face, serra en résidence au « Manipularium » en janvier et mars 2016.

Compagnie Le théâtre « T » / Christine Julien et Denis Guivarc'h.

La compagnie a été créée en 2000, à l'initiative de Christine Julien et Denis Guivarc'h, comédiens marionnettistes qui ont acquis auprès de différentes compagnies de théâtre et de marionnettes une solide expérience du jeune public.

Après une adaptation pour marionnettes du livre de Roald Dahl : "Les Minuscules", la compagnie explore un travail de création artistique plus personnel qui s’adresse cette fois au "très jeune public".

Les thématiques des spectacles touchent aux questions fondamentales de l'existence humaine : "qui sommes nous, où allons nous", et comment appréhendons nous notre environnement, entre rêve et réalité ?

C'est par une recherche au coeur de matériaux simples et de leurs confrontations ludiques aux manipulateurs, que prennent vie des formes poétiques de représentation. A partir du papier pour « JE NAIS PAPIER » et « PAR CHEMINS » ; des éléments naturels tels que branches, écorces, cailloux, sable, pour « DEAMBULLE » ; ou encore, une série de ronds noirs et blancs de différentes tailles pour « NOIR BLANC ROND ».

Les spectacles, par la poésie et l'humour qui en ressortent, cherchent à provoquer l'imaginaire des jeunes enfants et des adultes qui les accompagnent (parents, enseignants, professionnels de la petite enfance, etc.) afin de partager un moment sensible, à la fois singulier et collectif.

« Un petit mouton dans mon pull »

Spectacle à partir de 2 ans pour une marionnette et beaucoup de laine / Note d'intention

mise en scène et création marionnette : Christiane Lay

interprétation : Christine Julien - musique originale : Marie Rubens

lumière et scénographie : Denis Guivarc'h

Le hasard et la vie, qui comme chacun sait, sont les deux grandes sources d’inspiration pour un artiste, nous ont amenées à ressentir une envie forte de plonger nos mains de marionnettistes dans une matière noble à nos yeux …. La LAINE…

En filant cette idée, nous avons découvert un regain d’intérêt pour le TRICOT chez les jeunes adultes, tant hommes que femmes, et avons été étonnées par la richesse et la diversité d’ouvrages créatifs et collectifs à partir de la laine.

En « cardant » notre piste laineuse, nous nous sommes retrouvées nez à nez avec un mouton, cet autre fidèle compagnon de l’homme, le premier vraisemblablement à avoir été domestiqué. Généreux tant par la chaleur et la protection que sa laine offre à l’homme, que par les plaisirs culinaires qu’il lui procure, essentiel dans de nombreuses religions, salvateur dans la mythologie, c’est aussi un personnage riche en facettes dans la littérature jeunesse !

Au printemps, le mouton se déshabille et tandis qu’il refait sa toison, il nous laisse pour l’hiver une couverture blanche comme un champ de neige et chaude comme le plus beau des étés.

Et voilà qu’au coeur de cette tendre blancheur apparaissent deux pieds malicieux, une tête, une drôle de petite bonne femme...

Entre ses doigts, les pelotes deviennent des planètes, les écharpes des escargots, et la poésie de la laine se tricote, maille après maille pour éclater en un tourbillon de couleurs...

La compagnie Théâtre « T », sera en résidence au « Manipularium » en janvier 2016.

Compagnie Métaphore / Philippe Calmon metteur en scène

Philippe Calmon est né en 1962. Après son bac et deux années d’architecture, il s’oriente vers la fabrication de marionnettes puis l’écriture, la mise en scène et le travail de comédien. Il a suivi des cours de théâtre avec R. Ruiz, fait des stages de constructruction et manipulation

de marionnettes avec C. Griffoul, des stages de théâtre avec L. J. Cortez sur le masque, le conte, le clown et la commedia dell’arte. Il s'est initié au chant avec Morena Fattorini pendant deux ans et joue de la guitare en amateur.

En 1985 il créé la compagnie "La Boîte à Rythme" qui produira quatre spectacles de marionnettes rocks pour les enfants. Ces spectacles se joueront dans toute la France jusqu'en 1995. En 1995, il créé avec Eveline Houssin "La Compagnie Métaphore" qui a aujourd'hui

produit une quinzaine de spectacles. Il en a pour la grande majorité signé les mises en scène, mais également la création des masques, des marionnettes, des décors, des lumières… Il tient également le rôle de comédien dans nombre d'entre eux.

Les deux derniers spectacles qu'il a mis en scène présentent un diptyque à partir d'oeuvres de Claude Boujon.

« Le livre de la jungle » D'après Rudyard Kipling / Note d'intention

Quand on évoque le « Livre de la jungle », on pense immanquablement à la version de Walt Disney. Si le film est en bien des points tout à fait remarquable, et qu’il a très largement contribué à populariser l'histoire de Mowgli, il n’en propose pas moins une version très simplifiée, très "music hall" de l’histoire écrite par Rudyard Kipling.

Le "Livre de la jungle" est un livre constitué de récits qui n’ont pas forcément de liens entre eux, et n'ont pas tous comme personnage principal Mowgli. Les aventures

du "petit d’homme" n’ont pas une chronologie définie. Il y a un début qui correspond à l’adoption de Mowgli par Raksha la mère louve. Il y a des aventures intermédiaires (avec Kaa et les singes, avec la découverte du feu, avec la mort de Shere Kahn…). Et à la fin, il y a le choix que doit faire Mowgli : vivre dans la jungle ou chez les hommes.

Dans l'adaptation que nous allons faire, nous allons nous rapprocher au plus près du texte original. Nous souhaitons respecter le rôle de chaque personnage, sa fonction et son caractère. Nous allons exploiter toute la charge poétique de l'écrit et par moment même son âpreté, car, bien que pour enfant, le livre de Kipling est tout sauf mièvre, il s'en dégage une force, un souffle qui rend ce récit intemporel et universel.

La compagnie Métaphore sera en résidence au « Manipularium » en avril et mai 2016 .

Théâtre de la Lune Bleue / Richard Destandau

« Qui frappe à ma porte ? »

Richard Destandau réalise ici, son premier spectacle professionnel. Il a suivit la formation au théâtre d'ombres de Jean-Pierre Lescot et  joue dans son dernier spectacle « KO Debout ».

S'inscrivant dans la tradition technique du théâtre d'ombres turc, « Qui frappe à ma porte ? » met en scène des histoires « où des grands-mères  ne rencontrent pas que des personnes bienfaisantes.

Vous rappelez-vous de l'histoire de cette célèbre grand-mère, imprudente, qui avait ouvert sa porte à un loup malintentionné… Çà n'avait pas été une mince affaire… Il avait fallu ouvrir le ventre du loup ! Depuis, que d'imprudentes grand-mères habitent seules dans les bois, les fait divers nous rapportent de nombreuses histoires de ce genre…

Chuuuut ! Écoutez ! Quelqu'un frappe à la porte !

« Le spectacle s'articule émotionnellement entre le comique et la crainte, les enfants savent très bien jouer avec tout ça », assure Richard Destandau.

Téléchargez le dossier

Après une présentation d'étape de travail en février et novembre 2015, devant des professionnels, Richard Destandau revient en février et mai 2016

au « Manipularium » pour terminer son travail de création.

 Daru-Thémpô est soutenu par le Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), le Conseil Régional d’Île-de-France, le Conseil Départemental de l’Essonne, Cœur d'Essonne Agglomération.

| Daru-Thémpô 18, rue de Saint-Arnoult 91340 Ollainville | Mentions légales | Contacts | © Daru-Thémpô 2017 Tous droits réservés | Conception : Digitalperformer |